j'ai confectionné cette petite nappe printanière il y a 8 ans. Nous étions partis pour les vacances de Pâques en Normandie, terre de mes aieux maternels, et plus exactement dans la petite ville d'Houlgate. Houlgate représente beaucoup pour moi, elle est le berceau de mes premiers souvenirs d'enfant, en effet, mes parents, enseignants tous les deux avaient été mutés dans le petit port limitrophe : Dives-sur-Mer. J'avais 3 ans lorsque nous y sommes arrivés. Mes parents, ne possédant pas encore de voiture,( il y a presque cinquante ans peu de jeunes couples disposaient de ce moyen de locomotion), nous découvrions les environs de notre petite ville à pied, nos promenades dominicales nous conduisaient soit à Cabourg, soit à Houlgate,où au dessus de Dives sur la côte de Sarlabot (je ne garantie pas l'orthographe).

j'aimais particulièrement aller à HOulgate, car il y avait une maison du bord de mer qui ravissait mon coeur d'enfant, c'était une grande maison de style anglo-normand qui possédait un grand jardin en pente, il était parcouru de petits escaliers, de petits dédales de chemins gravillonnés, mais ce qui me plaisait le plus, c'était tout ce qui l'agrémentait, tout un monde de statuettes en poterie vernissée, il y avait là des animaux dont un âne qui portait ses bidons de lait, une fermière normande, des chats, un chien à sa niche, je sais que je me rejouissais de passer devant cette demeure, pour moi, c'était un jardin un peu "magique".

Nous avons quittés la Normandie, j'avais 7 ans et je ne suis retournée à Houlgate qu'une fois adulte, avec mon amoureux qui est devenu mon mari, je tenais à lui montrer ce coin de NOrmandie qui avait laissé en moi un tel émerveillement. Comme j'ai été déçue, "ma maison" était à l'abandon, le jardin a été abimé pour construire des garages, et de nombreux petits jardins et maisons modestes, mais pleinsnappe_de_printemps_avec_fleurs de charme ont disparu au profit d'immeubles à touristes, seul le coeur du village et quelques rues environnantes n'ont pas changé, j'ai retrouvé par contre la belle lumière normande et l'odeur particulière de la halle au marché, j'ai voulu que mes enfants connaissent HOulgate, nous y sommes allés plusieurs fois avec eux, ils auront aussi leurs propres souvenirs de cette petite cité balnéaire, et donc c'est en 1997, la dernière fois que nous y avons résidé que j'ai fait cette petite nappe que j'ai voulu gaie et naïve comme mes chers souvenirs !